• Jade Éthier Bélec

Écouter sa petite voix


J’ai assisté à la toute première retraite de Version B. le 5 septembre dernier et j’ai vibré! C’est comme si la retraite m’a rappelé le bon et le beau en moi, et en la vie. Pas que je l’avais oublié, mais disons que je l’avais peut-être laissé dans un dossier poussiéreux depuis un p’tit bout de temps et qu’il était temps que je le ressorte pour me le remémorer!

Je suis revenue de cette journée-là ressourcée, remplie d’idées et avec l’envie de contribuer à un monde meilleur (oui, oui! Un monde meilleur – « Et la paix dans le monde! » comme dirait Miss Univers). Blague à part, j’ai tellement fait de belles rencontres qui m’ont inspirée, allumée et qui m’ont littéralement reconnectée à mon essence. Ça m’a donné l’envie et le besoin d’apporter ma contribution au projet; à cette mission que soutien Version B : faire du bien, aider, être et inspirer à sa façon. Et ce que j’aime dans le concept, c’est l’idée qu’il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » manière de le faire. Nous sommes toutes différentes et on peut toutes s’apporter un petit quelque chose d’unique.

Photo prise par Maude Comeau-Boileau lors de la séance de yoga animée par Caroline Lepage de Espace Pure Yoga

Là où tout a commencé


J’ai connu Karine à l’université dans la Majeure en Communications à l’UQAM, il y a de cela 9 ans déjà et j’ai tout de suite aimé son énergie positive et débordante. Je me souviens m’être dis : « Elle, je veux être son amie! » On a toujours eu chacune un bel amour pour la vie et ses plaisirs, tout ça avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles. On se rejoignait à travers nos valeurs de positivisme et de tout ce qui touche le développement personnel. On s’est perdues de vue dans les dernières années, mais on a continué de se suivre, comme la majorité des gens, grâce à Facebook. Avec le beau projet de Version B. qui s’est concrétisé dans les derniers mois et Karine qui s’est rapprochée en déménageant dans les Laurentides, on a renoué contact et j’ai eu la chance d’assister à sa toute première retraite bien-être.

Sur le chemin du retour, j’ai envoyé un message vocal à Karine dans l’émotion du moment et je lui ai dit : « Si jamais tu cherches d’autres rédactrices pour Version B., je suis là. Je me porte disponible! ». That’s it. Pas plus compliqué que ça. Ça a monté, je lui ai parlé et me voilà entrain de lui écrire mon premier texte qui lui sera soumis. (On se croise les doigts! Haha…)

Mon message est simple aujourd’hui : Si t’a un feeling semblable toi aussi par rapport à un projet ou à une personne dans ta vie; si ça monte en toi, stp écoute-le. Écoute-toi. On oublie tellement trop souvent de s’écouter, de prendre le temps de le faire, alors que c’est tout à notre honneur! Dis-toi que tu prives peut-être quelqu’un de ton talent en omettant de le faire. Peut-être que ton conseil ou ton aide changera littéralement la vie d’une personne aujourd’hui. Sans joke. On ne mesure pas assez souvent l’impact qu’une décision ou qu’une action peut avoir sur les autres. Dis-toi que c’est comme un devoir de TE réaliser, pour en inspirer d’autres à faire de même et ainsi faire bénéficier les gens de ce qu’on peut leur apporter.

Tsé la fameuse expression : « Qui ne risque rien n’a rien ». C’est quand même ça. Faut essayer, faut parfois aussi se tromper, recommencer ou même se planter. Mais câline, au moins on aura tenté le coup! Vaut mieux avoir des remords que le regret de ne pas l’avoir fait. La pire chose qui puisse arriver, c’est d’échouer, se faire dire non ou que des obstacles arrivent en cours en route. Et dieu sait qu’il y en aura! Mais tentons l’expérience tout de même. Et la plus belle chose qui arrivera, c’est l’accomplissement et la réalisation de soi.

Alors, on tente le coup?!

Photo prise par Maude Comeau-Boileau lors de la conférence de Nadia Lepage - Inside & Out

100 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout