• Jessica - VersionB

Boys don't cry

Mis à jour : févr. 17

J’ai rapidement compris l’importance d’être indépendante en tant que femme. Autant ma mère que mon père renforçaient l’importance pour moi de comprendre qu’il était primordial pour mon bien-être que je sois une femme 100% indépendante. Femme travaillante qui ne dépend de personne, mais encore moins d’un homme! À quelque part, je ne peux pas nier que cet enseignement ait été plus que nécessaire pour mon développement, surtout au début de ma vingtaine. Maintenant que je joue le rôle d’une figure parentale (best belle-mère quotée 5 étoiles sur le site de reviews de belles-mères, brefffffff) pour deux jeunes hommes de 9 et 11 ans, j'ai réalisé pas mal d'affaires. La principale : le cerveau du chromosome Y fonctionne complètement différemment de celui du X. Pas prof de bio mais presque. J’ai remarqué que la gestion d’émotions se faisait et se déroulait assez intensément. J’ai réalisé, par le fait même, que mon chum avait lui aussi parfois de la misère à véhiculer ses émotions. Donc, qu’est-ce que les enfants avaient comme exemple? On a rapidement travaillé à mettre de l’avant la validation des sentiments et émotions. Tu as certainement le droit d’être fâché, mais ça devait être fait dans le respect de tous, entre autres. On a aussi mis de l'avant qu'il y a plusieurs autres belles émotions à explorer. Comme si la douceur, l’affection et l’empathie c’était juste pour les petites filles? Un peu comme le rose dans le fond? Not. Ici on va aborder un sujet qui commence heureusement à faire couler beaucoup d'encre : la masculinité toxique. Voici quelques indices pour démystifier le sujet - le but n'est certainement pas de mettre tous les hommes (et certaines femmes) dans le même bateau! On parle de stéréotypes traditionnels qui mettent l'accent sur l'homme comme étant socialement dominant, et où la virilité rime avec insensibilité. On parle d'hyper-performance, de pression sociale, de carapace et de restriction d'émotions. Dans ses extrêmes les plus violents, durs et poussés, on y associe la misogynie, l'homophobie et tous comportements visant à dominer/écraser l'autre. On ne se cachera pas qu’en tant que femmes on connait pleinement les effets de la masculinité toxique. J’veux dire, combien de fois tu t’es fait tripoter malgré toi dans un club et que c’était un pari entre quelques gars un peu trop su’a brosse. Mais il y a aussi l’autre côté de la médaille. Celui des petits garçons qui ne se sentent pas complètement entendus parce que c’est encore tabou de parler de ses sentiments. Pour vrai, il y a un sérieux problème là, et ce qui est encore plus épeurant c’est que ça se transpose partout dans ce que l’on consomme. J’veux dire, ça vient de loin et longtemps : tout est dans l'image! Mais si on allait au-delà de ça pour se concentrer sur la validation? L’acceptation? L'AMOUR? J’ai récemment eu la chance de m’entretenir avec mon ami, auteur, compositeur, interprète et magicien musical Jade Above, à la veille du lancement de son dernier single ‘’Jaded’’ maintenant disponible sur toutes les plateformes. ‘’Jaded’’ qui se traduit à "blasé", fait un focus et dénonce le ‘’after match’’ de blessures causées par la masculinité toxique que l’artiste a subi au long de son parcours. Originaire d’Algérie et issue d’une famille musulmane, Jade traîne tout un bagage quant à l'acceptation de son orientation sexuelle - par ses proches, mais aussi, avec lui-même. On recule dans le temps de 10 ans, et on peut certainement constater qu’il y a eu un progrès pour promouvoir la diversité et l'authenticité, mais on est encore malheureusement loin du but ultime.

Imaginez ce que c’est d’être un homme, qui aime les hommes, dans une société qui encourage les hommes à consommer la femme hyper sexualisée… Tu sors du lot un peu mettons. Il s’est donc effacé dans le décor pour une bonne partie de sa vie, comme un petit oiseau pour mieux observer le monde extérieur.


Jade m'a donné l'opportunité d'écouter son nouveau single en primeur et je me suis sentie profondément émue par son message de douleur -tellement pur et sincère, mais enveloppé aussi de validation et d’accueil. C’est beau de voir qu’en plus de mettre de l’avant sa douleur, il transmet du même coup un message d’espoir et de pardon. Le renouveau qui demande de laisser tellement derrière.

En plus de discuter des enjeux liés à la masculinité toxique, j’avais aussi envie de faire une parenthèse sur la réalité des artistes émergents. Une réalité déjà difficile qui est, elle aussi, affectée par le fameux contexte actuel de la pandémie. Alors que son souhait est de percer dans le domaine/scène musicale, Jade est confronté à un amalgame d'autres facteurs d'iniquité comme plusieurs confrères-artistes de minorités visibles/queer avec un penchant pour l'anglais dans une province francophone. Ça fait bizarre de voir ou d’entendre les failles reliées au monde de la musique. On comprend au final que c’est vraiment plus une game de ‘’qui connait qui’’, mais avec des grandes tangentes perverses et discriminatoires. Pourquoi est-ce qu'on réinvestit et réinvente constamment les mêmes artistes? Parce que c’est safe? Parce que le risque coûte cher?

Jade Above, inspiré entre autre par Freddy Mercury et son amour pour Queens, a vu le jour plus officiellement en 2013 lorsque son premier EP Sonic Boom a été lancé. Ses études en cinéma et communications lui ont permis de travailler et mettre de l’avant son écriture. ''Les choses qui sont dites doivent avoir un impact et c'est important de l'assumer.'' a dit Jade au cours de notre entretien et ça m'a frappée. Son désir premier est de véhiculer des messages en faisant de la musique honnête et je pense que c’est mission plus qu’accomplie. Jade m’a inspirée. Il m’a rappelé que malgré les embûches, c’est important de s’accrocher à ses rêves et sa passion... Que de prendre des risques, c’est se donner une chance d’exceller. Et ça, c’est un des secrets de la base de la confiance en soi. Je te promets qu’on se surprend quand on est confronté à des challenges! Le prix de la réussite vaut plus que tout ce que tu ne pourrais t’imaginer. Ce single est synonyme de renouveau pour quelqu’un qui veut, à sa manière, contribuer au bien-être de ceux qui l’entourent. L’importance du message véhiculé touche la moitié de la population mondiale et cherche à briser des années et des années de souffrances. LET’S APPLAUD THAT.

Je vous invite à trouver la chanson Jaded de Jade Above sur votre plateforme musicale préférée. D’ailleurs, je vous invite également à contribuer à sa campagne GoFundMe (puisque ta plateforme préférée n'est malheureusement pas réaliste dans sa cote versée aux artistes). J’espère que vous serez un peu plus sensibles et alertes à la présence de la masculinité toxique dans notre société, et que vous pourrez vous aussi travailler à la dénoncer/déconstruire si vous êtes témoins de situations désolantes. Le travail de guérison des blessures de nos hommes commence par l’acceptation de leur douleur. Open your eyes, open your mind, open your heart. Bonne écoute guys xoxo

99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout