• Jessica - VersionB

Prête, pas prête...

L’envie est là. L’idée est là. La compréhension du besoin, est là.

Le besoin. Le besoin d’extérioriser cette boule d’émotions et de sentiments par l’inspiration de mes mots est un nouveau défi. Un défi ouvert aux yeux de tous. Tous ceux qui t’aiment, qui t’encouragent… Tous ceux qui connaissent presque plus ton vrai potentiel que toi. Mais il y a aussi ceux qui t’ont mépris, qui t’ont jugé à tort, qui t’ont blessé, intimidé et qui ont abusé de toi… Ceux qui ont réussi à te faire sentir moins que ce que tu es/étais vraiment. On vit dans un société de voyeurisme. Et de vouloir mettre ses émotions, états-d’âmes et pensées, parfois vulnérables, à porter de main, c’est intimidant. C’est angoissant. Mais c’est justement ça, le besoin. Arrêter de vivre dans la peur et la limitation que tu penses avoir. Tu peux accomplir tout ce que tu désires. Angoisse. Un sujet qu’on va aborder ensemble. On va apprendre à se connaître, on va apprendre à s’accepter. Tous et toutes ensemble pour qu’on se sentent mieux dans nos cœurs, nos têtes et nos corps. Arrêter de vivre dans une société individualiste de surconsommation qui nous fait oublier l’essence de ce que c’est d’aimer, mais qui nous fait vivre dans cette constante peur de l’échec ou de la déception. Aimer. Un gros mot avec tant de poids et de signification, mais peut-être que si on le dé-stigmatisait et qu'on évaluait vraiment, c’est quoi que ça veut vraiment dire aimer dans le fond? Quand est-ce que c’est devenu LE mot à ne pas dire? Pourquoi ne pas réapprendre à dire ‘’Je t’aime’’ comme quand on était enfants, tsé aimer sans artifice, ni attente. Juste de l’amour à l’état pur. C’est peut-être cliché mais c’est vrai que ça commence par nous. Ça commence par des petits gestes que tu vas mettre de l’avant pour te sentir mieux, des choses qui vont te faire prendre conscience de ce que tu vaux vraiment. Tout en étant doux/douce avec toi-même et surtout très patient. Ça prend tu temps. Ça prend de la force et ça prend du courage. Courage. Aujourd’hui, je prends mon courage à deux mains et je me mets MOI de l’avant, mais inquiète-toi pas, je vais te mettre TOI aussi, sur un piédestal. Je vais te montrer que briser le silence c’est possible. Ta force de caractère n’est pas limité par ce que les autres pensent de toi, mais seulement par l’importance que tu y accordes. C'est pas facile et je fais ce travail à tous les jours.         ________________________________________________________________________________________________________ Prête, pas prête... J’y vais. Je me lance les pieds dans le vide pour faire du bien à mon cœur qui a longtemps été pris dans ma tête. C’est correct de vouloir être logique dans ce que l’on entreprend, mais c’est aussi correct de penser avec son cœur, de laisser aller des choses sur lesquelles on a aucun contrôle. De laisser ces gens qui nous méprisent tant, continuer de nous haïr au grand jour si ça peut leur faire plaisir (mettons). Un jour, ils verront. Un jour ils comprendront peut-être. Je me lance dans ce projet qui est encore inconnu pour moi. J’ai décidé de collaborer avec Version B parce que j’y crois tout comme je crois en moi. Je crois que j’ai beaucoup à partager et j’ai envie de faire du bien. Ai-je la chienne? Comme tu ne peux pas t’imaginer. Vais-je surmonter ce stress incroyable? Absolument. Prête, pas prête... Je fonce. La tête pleine d'inspiration et le cœur qui veut exploser. On va s’apprivoiser avec le temps. On va rire. On va pleurer. On va être fort. On va s’aimer. Moi c’est Jessica et je me lance. Je me lance pour m’aider à me découvrir. Je me lance pour être BIEN et au fond… c’est aussi ça, Version B. À bientôt!

282 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout